Skip to Main content Skip to Navigation
New interface
Conference poster

Conceptualisation des processus d'instabilités gravitaires impliqués dans l'érosion de la côte rocheuse basque française

Résumé : En France métropolitaine, quarante-quatre pourcent du linéaire côtier est représenté par des côtes rocheuses et à falaises (“Réseau national des observatoires du trait de côte,” 2020). Ces falaises s’érodent selon des vitesses, des répartitions géographiques et des processus gravitaires variables (de 0.001 à 3.374 m.an-1 (Prémaillon, 2018)). Cette hétérogénéité est notamment observée dans les Pyrénées Atlantiques (64), dont la côte rocheuse de 40 km de long est remarquable pour sa diversité géologique et géomorphologique. Les falaises basques s’érodent par divers types d’instabilités gravitaires : des chutes de blocs, des glissements rocheux banc sur banc, des glissements de matériaux fins et grossiers, des glissement-coulées et des glissements composites. Si des évaluations qualitatives de ces processus et un suivi temporel ont été engagés depuis la mise en place de l’Observatoire de la Côte Nouvelle-Aquitaine (OCNA) en 1996, il demeure une méconnaissance sur les facteurs qui les régissent. Ainsi, afin de mieux anticiper le déclenchement des phénomènes instables et d’adapter une stratégie de gestion de ce trait de côte urbanisé à 70%, il est nécessaire d’observer et mesurer ces glissements de terrain pour les modéliser. L’une des particularités de cette côte est d’être constituée de dépôts sédimentaires hétérogènes, dont une partie s’est accumulée dans le bassin profond nord-pyrénéen entre le Crétacé supérieur et le Tertiaire, rassemblée sous le terme de « flysch ». Dans le monde, diverses études ont localement caractérisé l’influence des structures et de l’altération des flyschs affleurants en contexte littoral, sur leur résistance mécanique et sur leurs taux d’érosion. Toutefois, ces études n’intègrent pas la variabilité intrinsèque des faciès sédimentologiques des flyschs (Mutti and Lucchi, 1972) sur les taux d’érosion et le type d’instabilité gravitaire. Le caractère novateur de cette étude réside dans la perspective de synthétiser ces variabilités de faciès et de déformation structurale dans le but de déterminer leur influence sur les types d’instabilités et sur leurs taux d’érosion associés, à l’échelle du bassin sédimentaire. La côte basque apparait comme un site exceptionnel pour atteindre ces objectifs. Dans cette perspective et compte tenu du linéaire étendu de ces falaises, deux sites regroupant une large variété de flyschs érodés par différents types d’instabilités ont été sélectionnés : Bidart et Socoa (Ciboure). (i)Le site de Bidart présente des falaises formées par des alternances marno-calcaires hémipélagiques d’âge Crétacé supérieur, surmontées en discordance par une couverture alluviale Mio-Plio-Quaternaire. Cette côte atteignant jusqu’à plus de 70 m de hauteur est déstabilisée par des glissement-coulées, des glissements de matériaux fins, grossiers et rocheux, ainsi que par des instabilités composites. (ii)Le site de Socoa est constitué d’un empilement régulier de calciturbidites (Razin, 1989), dont la stratification est conforme à la pente de la falaise. Cette falaise, de 30 m de hauteur environ, s’érode par des chutes de blocs, des glissements rocheux et de rares glissements de terrain dans les altérites. Cette contribution se focalise sur : (i) l’identification et la localisation des différents types d’instabilités et la quantification de leur récurrence entre 1938 et 2021, (ii) des schémas conceptuels de déstabilisation. Les méthodes mises en œuvre pour identifier et cartographier les instabilités sont fondées sur des observations géomorphologiques, géologiques et sur des analyses de photographies aériennes. La quantification de l’érosion et l’évaluation de la récurrence des instabilités sont réalisées par analyse de photographies et orthophotographies aériennes. La résistance des matériaux est évaluée par des mesures in situ au moyen du critère de résistance de Hoek and Brown (1997). Ces résultats synthétisés sous forme de schémas conceptuels, permettront d’engager une réflexion sur le rôle des facteurs contributifs (de prédisposition et de déclenchement) et notamment sur la géologie, incluant la lithologie, son altération et les structures. A terme, nous envisageons de projeter cette conceptualisation à d’autres sites côtiers de ce bassin sédimentaire nord-pyrénéen, selon les types d’instabilités et les types de flyschs observés.
Complete list of metadata

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-03847165
Contributor : Lucie Guillen Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Thursday, November 10, 2022 - 2:34:12 PM
Last modification on : Friday, November 25, 2022 - 6:50:05 PM

File

2022_JAG_Poster_VF.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03847165, version 1

Citation

Lucie Guillen, Yannick Thiery, Thomas Dewez, Clara Lévy, Pierre Bourbon, et al.. Conceptualisation des processus d'instabilités gravitaires impliqués dans l'érosion de la côte rocheuse basque française. Journées Aléas Gravitaires, May 2022, Montpellier, France. , 2022. ⟨hal-03847165⟩

Share

Metrics

Record views

0

Files downloads

0