Skip to Main content Skip to Navigation
Conference papers

Et si Vidal de la Blache avait eu raison ? À la recherche du bras perdu de l’Araguari (contesté franco-brésilien)

Résumé : En 2002, à l’occasion de la publication des actes du colloque Où en est la géographie historique, Alan Baker, quelque peu taquin, défendait l’idée selon laquelle « [les] géographes en géographie historique racontent des histoires à propos de lieux et de la manière dont ils ont été créés dans le passé tandis que les historiens racontent des histoires à propos d’époques et de la manière dont elles ont été créées dans le passé à l’image d’un peuple ». C’est ce fil conducteur « simple » que nous mobiliserons pour analyser l’épisode haut en couleurs de la fixation de la frontière guyanaise franco-brésilienne au tournant du XIXe siècle : une contestation territoriale de près de deux siècles portant sur un vaste périmètre amazonien à la géographie longtemps méconnue – la découverte d’importants gisements aurifères et l’espoir en un nouvel eldorado – un affrontement militaire modeste mais sanglant entre les deux protagonistes (la France et le Brésil) - et le recours massif aux données géographiques à l’occasion de la phase d’arbitrage rendu en décembre 1900 par le Conseil fédéral suisse. Plusieurs thèses courent à propos du résultat final. Ainsi, par exemple, pour Guy Mercier, l’échec cuisant de la position française défendue par Vidal de la Blache incarne les manques conceptuels de la démarche scientifique d’alors du grand maître. Pour notre part, nous nous proposons de répondre à question suivante : en 2022, à l’aide des données libres disponibles et d’outils de traitement de ces mêmes données (SIG), une « géographie de cabinet » (pratiquée alors par Vidal de la Blache pour cette question frontalière) peut-elle apporter une réponse « ferme » à l’hypothèse vidalienne portant sur l’existence au moment du traité d’Utrecht (1713) d’un bras du fleuve Araguari, soit le fameux Yapock ou rivière Vincent Pinzon, considéré alors par les deux camps comme devant servir de délimitation frontalière ?
Document type :
Conference papers
Complete list of metadata

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-03737748
Contributor : Delphine Montagne Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Monday, July 25, 2022 - 1:28:00 PM
Last modification on : Tuesday, July 26, 2022 - 3:19:04 AM

Licence


Distributed under a Creative Commons Attribution - ShareAlike 4.0 International License

Identifiers

  • HAL Id : hal-03737748, version 1

Collections

Citation

Delphine Montagne, Jean-Yves Puyo. Et si Vidal de la Blache avait eu raison ? À la recherche du bras perdu de l’Araguari (contesté franco-brésilien). Le temps des géographes, Union géographique internationale; Comité National Français de Géographie, Jul 2022, Paris, France. ⟨hal-03737748⟩

Share

Metrics

Record views

19