Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

L'impertinence des discours représentés dans Notre-Dame-des-Fleurs

Abstract : Renouvelant les études genétiennes, Jean qui rit et Jean qui leurre analyse le rire dans l'oeuvre de l'auteur du Condamné à mort : rire paradoxal représenté (on rit beaucoup chez Genet, même et surtout au bord du gouffre) mais aussi rire et sourire suscités par l'humour et l'ironie. L'ouvrage étudie l'utilisation abondante des procédés du comique littéraire (héroïcomique, burlesque) au service d'une esthétique et d'un projet poétique.
Complete list of metadata

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-03567248
Contributor : Bérengère MORICHEAU-AIRAUD Connect in order to contact the contributor
Submitted on : Friday, February 11, 2022 - 10:21:45 PM
Last modification on : Monday, February 14, 2022 - 2:20:29 PM

Identifiers

  • HAL Id : hal-03567248, version 1

Collections

Citation

Bérengère Moricheau-Airaud. L'impertinence des discours représentés dans Notre-Dame-des-Fleurs. Florence Leca-Mercier; Elise Nottet-Chedeville. Jean qui rit et Jean qui leurre, Academia Editions, 2021, 978-2-8061-0599-8. ⟨hal-03567248⟩

Share

Metrics

Record views

26