Torquemada aux manettes - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Le Debat Year : 2017

Torquemada aux manettes

(1)
1

Abstract

Me sentant substantiellement en accord avec l’inspirateur de notre débat, je souhaiterais poursuivre sur un chemin adjacent bien qu’orienté, en gros, dans la même direction. Pour le dire sans ambages, je nous vois très mal barrés. Le déplacement des pôles que Pierre Avril met en lumière m’apparaît indéniable. Mais je porte sur lui un regard tout à la fois plus sévère et plus terrifié. Et déjà parce que la translation dont il s’agit n’est pas, à mes yeux, celle qui nous fait passer de la politique au droit, mais de la politique à une espèce de moraline assez minable, dont la composition frelatée va finir par nous rendre vraiment malades, si ce n’est déjà fait. Je crains en effet que les passions mornes dans lesquelles nos sociétés sont prises depuis qu’elles se vouent à la chronique quotidienne des « affaires » n’aient qu’un rapport lointain avec la « vraie » chose juridique et la considération qu’elle appelle. L’autonomisation du droit – c’est-à-dire sa distinction d’avec les autres ordres de normativité (les mœurs, la morale, la religion, etc.) – a constitué un progrès colossal dans notre histoire : elle a donné à l’État son principe ; elle a permis que d’immenses garanties nous soient accordées pour l’exercice d’un paquet de libertés qui n’eussent jamais existé sans elle ; elle nous a délivrés du plus gros de l’arbitraire inhérent à l’invocation des prétendues lois de la nature… On a déjà vu pire et moins estimable. Mais, justement, ce n’est pas cela que nos contemporains adorent…
Not file

Dates and versions

hal-02435263 , version 1 (10-01-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02435263 , version 1

Cite

Denys Béchillon (de). Torquemada aux manettes. Le Debat , 2017, 4 (196), pp.103 à 106. ⟨hal-02435263⟩

Collections

UNIV-PAU PDP
16 View
0 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More