Skip to Main content Skip to Navigation
Book sections

Le rural, ou comment se donner plus de moyens pour réussir la transition numérique des territoires ?

Résumé : Dans notre monde dopé au paradigme métropolitain quasi unique, où presque tous les rapports sur les smarts cities se fondent mécaniquement sur le constat d'une urbanisation croissante de la planète pour auto-légitimer des politiques en passe d'oublier le contrat républicain territorial, il pourrait sembler quelque peu baroque de défendre un principe au titre duquel on devrait procéder quasiment à l'inverse. Un principe qui consisterait, en utilisant une formule provocante, à aborder les transitions plus par le vide que par le plein, plus par les carences que par les piliers du marché, plus par la relocalisation choisie que par la mondialisation subie. C'est pourtant ce principe que nous privilégions dans nos approches des transitions numériques. Elles proposent en effet de considérer les espaces non-métropolitains, les « vides » évoqués plus haut, comme les priorités des stratégies publiques menées dans ces domaines. Plusieurs raisons justifient pareille position. La première tient aux conséquences de la grande difficulté du chantier numérique dans les espaces non denses. Or, c'est justement parce que ce chantier est difficile que l'action publique sera incitée à sortir de ses zones de confort ; c'est ainsi qu'elle pourra mieux travailler des questions encore non résolues aujourd'hui. Gestion et valorisation des données locales, solutions mutualisées de distribution des services publics, API et connecteurs communs, plateforme de services à valeur-ajoutée territoriale, maîtrise d'une partie des solutions réseaux télécom, les sujets encore à traiter s'avèrent nombreux. Ils confirment à quel point ce chantier nous obligerait à être plus agile et à progresser plus vite via un rural laboratoire du métropolitain. La seconde raison qui justifie la position défendue se focalise sur la complexité de l'équation économique inhérente aux projets numériques en zones non denses. Elle obligerait à envisager d'autres modèles numériques publics que ceux qui dominent encore. Il reste en effet fréquent aujourd'hui de penser l'action publique numérique comme un levier de régulation des carences du marché. Les solutions utilisées dans l'aménagement numérique des territoires, via le Plan très Haut Débit et les Réseaux d'Initiative Publique (RIP), en constituent de bons exemples. La difficulté de l'équation économico-numérique rurale incite à compléter cette nécessaire ambition régulatrice par une stratégie plus large. Elle suggère pour cela un modèle davantage pensé
Complete list of metadatas

Cited literature [1 references]  Display  Hide  Download

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-02320236
Contributor : Jean Pierre Jambes <>
Submitted on : Friday, October 18, 2019 - 3:19:26 PM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 7:22:45 PM
Document(s) archivé(s) le : Sunday, January 19, 2020 - 3:04:35 PM

File

rural.pdf
Files produced by the author(s)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02320236, version 1

Collections

Citation

Jean-Pierre Jambes. Le rural, ou comment se donner plus de moyens pour réussir la transition numérique des territoires ?. Villes-campagnes. Pour une cohésion des territoires de la République, 2018. ⟨hal-02320236⟩

Share

Metrics

Record views

38

Files downloads

30