Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Au confluent exactement : Deadlock (1921), Revolving Lights (1923) et The Trap (1925) de Dorothy Richardson

Résumé : Le terme "confluence" a une double signification, tout à la fois point de jonction de deux ou plusieurs cours d'eaux et réunion de leurs eaux qui coulent ensuite à l'unisson. C'est la raison pour laquelle ce terme permet de rendre compte d'un certain nombre des paradoxes à l'øeuvre dans ces trois chapitres de Pilgrimage de Dorothy Richardson : Deadlock, Revolving Lights et The Trap. Situés dans le Londres des années 1900-1905, capitale devenue lieu de confluence en raison des immigrés qui y affluent et des sphères culturelles qui y coexistent, les chapitres rendent compte de l'attrait de la jeune protagoniste pour cet espace. Le matériau littéraire se fait le reflet de ces flux d'influence et le véhicule d'une esthétique de la diversité et du cosmopolitisme. Toutefois, Miriam n'entend pas voir son individualité se diluer dans ces divers flux qui pourraient l'emporter. Elle privilégie une conception d'un moi moderniste, confluent d'une myriade de moi-s potentiels et successifs, et ne renonce ni au mouvement, ni à l'arrimage, ainsi que le lecteur en fait l'expérience à la lecture du flux de conscience, flux de conscience unique, introduit pour la première fois dans la fiction britannique.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-02170655
Contributor : Julien Rabaud <>
Submitted on : Tuesday, July 2, 2019 - 12:02:01 PM
Last modification on : Saturday, July 25, 2020 - 3:38:02 AM

Links full text

Identifiers

Collections

Citation

Florence Marie. Au confluent exactement : Deadlock (1921), Revolving Lights (1923) et The Trap (1925) de Dorothy Richardson. Études britanniques contemporaines - Revue de la Société dʼétudes anglaises contemporaines, Presses universitaires de la Méditerranée, 2017, ⟨10.4000/ebc.3520⟩. ⟨hal-02170655⟩

Share

Metrics

Record views

63