Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Bataille absurde : de l'angoisse au rire

Résumé : Dans cet article, nous nous proposons de mettre en lumière le caractère spécifiquement littéraire du sentiment de l'absurde dans les romans et récits de Georges Bataille (spécialement Madame Edwarda et Le Bleu du ciel). Par cet exemple, la fiction littéraire, en marge de la philosophie, se donne pour rôle de représenter une expérience impensable. Dans les øeuvres romanesques de Bataille, l'absurde se place d'abord sous le signe de l'angoisse. En effet, Bataille s'inspire de Nietzsche en prenant acte de la mort de Dieu qu'il représente par l'image récurrente d'un ciel désormais vide. Désorientés, les personnages batailliens en proie à l'angoisse se retrouvent dans une situation d'impasse où ils ne peuvent que crier leur désespoir. Cependant, cette angoisse est finalement dépassée par un rire souverain qui non seulement admet le non-sens mais l'approuve.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-02170617
Contributor : Julien Rabaud <>
Submitted on : Tuesday, July 2, 2019 - 11:58:27 AM
Last modification on : Wednesday, March 4, 2020 - 1:38:57 AM

Identifiers

  • HAL Id : hal-02170617, version 1

Collections

Citation

Guillaume Rousseau. Bataille absurde : de l'angoisse au rire. Implications philosophiques, Implications philosophiques, 2015, L'Absurde. ⟨hal-02170617⟩

Share

Metrics

Record views

31