De la Bérézina aux Aldudes : le commandant Gleizes et la question épineuse de la délimitation frontalière des Pyrénées occidentales (1827-1832) - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Stratégique Year : 2018

De la Bérézina aux Aldudes : le commandant Gleizes et la question épineuse de la délimitation frontalière des Pyrénées occidentales (1827-1832)

(1)
1
Jean-Yves Puyo

Abstract

Le traité des Pyrénées de 1659, en fixant définitivement les droits français sur le Roussillon, faisait pour la première fois des Pyrénées la limite de démarcation entre les deux voisins. Si un accord eut bien lieu pour la partie orientale de la Cha\ⁱne, le restant demeura sans ligne frontalière claire\-ment fixée, ce qui entraina par la suite une multiplication des incidents violents entre les communautés locales frontalières à propos des usages agro-sylvo-pastoraux. Pour les résoudre, les deux États multiplièrent l'envoi sur place de commissions bipartites, en vain. Cette petite recherche a pour objectif de présenter les travaux de la commission Gleizes-Bayona (1827-1832) : les diplomates ayant jusque là échoué, les deux puissances mirent tous leurs espoirs en un arbitrage rendu cette fois-ci par des officiers bons connaisseurs de la zone en discussion et dépourvus d'attaches locales. Et si une nouvelle fois l'échec fut patent, nous défendons l'idée que cet épisode, à ce jour totalement méconnu, prépara le succès à venir des Traités des limites de 1856, 1862 et 1866.
Not file

Dates and versions

hal-02152717 , version 1 (11-06-2019)

Identifiers

Cite

Jean-Yves Puyo. De la Bérézina aux Aldudes : le commandant Gleizes et la question épineuse de la délimitation frontalière des Pyrénées occidentales (1827-1832). Stratégique, 2018, Géographie militaire III, 2018/2 (119), pp.35-62. ⟨10.3917/strat.119.0035⟩. ⟨hal-02152717⟩
28 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More