Skip to Main content Skip to Navigation
Journal articles

Délégations dans la banque : de quoi parle-t-on ?

Résumé : En parlant de délégation dans les banques, seule la vision «délégation crédit» est en général abordée. Or, ce concept est beaucoup plus riche et pose de vraies questions organisationnelles pour les banques. ■ Le système de délégations des banques repose très souvent sur une lo-gique de risque. En effet, plus le risque pris par la banque est important, et plus le niveau hiérarchique concerné par la dé-cision entraînant le risque est élevé. On trouve donc des « délégations crédits », très formalisées, comme fondement de la structure organisationnelle des banques. Une vision essentiellement centrée sur le risque crédit Lors d'une étude de mise en place d'un nouveau système de délégations au sein d'une banque, nous avons interrogé de nombreux cadres sur ces questions de délégation, pour constater que celle-ci n'était principalement perçue que comme une délégation formalisée limi-tée aux prises de décisions « crédit ». Une interrogation découle de cette réalité : bien que la culture des banques soit essentiellement tournée vers des dé-légations crédits formalisées, n'y at -il pas d'autres formes de délégations ? Nous verrons que certainement, de nombreux cadres ou managers (qu'ils soient dans des activités de support ou de réseaux) délèguent mais dans une lo-gique différente de la délégation crédit. Confusion fréquente entre délégation et décentralisation. Si l'on se réfère à sa définition stricte, la délégation est un acte de management confiant à une personne (le délé-gataire) tout ou partie d'une fonction et/ou d'une activité normalement assurée par le délégant. Ainsi, elle s'effectue de personne à personne. Cette démarche prend donc en compte la qualité et l'his-toire des relations interpersonnelles. De plus, cette délégation est toujours temporaire : à tout moment, le délégant peut reprendre la fonction ou activité dé-léguée. En revanche, si les délégations in-tègrent définitivement la définition des fonctions du délégué, on parlera alors d'un élargissement des tâches. Quel que soit l'élément à l'origine de la délégation (absence, manque de disponibilité ou volonté délibérée du dé-légant de confier une tâche au déléga-taire dans le souci de développement de ses compétences ou par confiance), le délégant conserve la pleine responsabi-lité des décisions prises et actions me-nées par le délégataire. En considérant que ce dernier peut assumer temporaire-ment telle fonction, le délégant engage directement sa responsabilité. Enfin, la délégation est ici vue comme un acte de management permettant une responsa-bilisation du délégataire (et non une res-ponsabilité), conduisant à une plus grande autonomie de celui-ci. Ce que l'on appelle délégation crédit ressemble donc peu à notre définition. En premier lieu, la «délégation cré-dit» fonctionne en sens inverse d'une délégation telle que nous l'avons définie précédemment. Dans un système de dé-légation crédit, un chargé de clientèle fait remonter la prise de décision sur son supérieur dès qu'il n'est pas habilité à prendre la décision. Dans un acte de dé-légation, c'est le supérieur hiérarchique qui fait descendre la prise de décision sur son collaborateur. En second lieu, la délégation crédit s'apparente davantage à la décentralisa-tion, et ce n'est pas qu'une question sé-mantique. La décentralisation peut être définie comme un acte d'organisation permet-tant de connaître à quel niveau hiérar-chique se situe la responsabilité d'une décision. Lorsqu'un niveau de risque crédit définit «le niveau de délégation», nous nous situons donc à un niveau organisa-tionnel, tenant nullement compte des acteurs. Nous sommes donc dans des problématiques de décentralisation et non de délégation. Peut-on pour autant dire qu'il n'existe pas de délégation au sens strict du terme dans les banques ? Assuré-ment, non. Nous constatons que dans les banques, la délégation existe, comme un acte de management choisi par le dé-légant, que ce soit dans les activités de support ou de réseaux de la banque.
Document type :
Journal articles
Complete list of metadatas

https://hal-univ-pau.archives-ouvertes.fr/hal-02067508
Contributor : David Ospital <>
Submitted on : Tuesday, April 2, 2019 - 3:56:48 PM
Last modification on : Thursday, March 5, 2020 - 7:22:58 PM
Long-term archiving on: : Wednesday, July 3, 2019 - 12:47:46 PM

File

article banque stratégie.pdf
Explicit agreement for this submission

Identifiers

  • HAL Id : hal-02067508, version 1

Collections

Citation

David Ospital. Délégations dans la banque : de quoi parle-t-on ?. Banque Stratégie, Retail banker international, 2004. ⟨hal-02067508⟩

Share

Metrics

Record views

39

Files downloads

481