Une dialectique du temps : inscriptions de l'Antiquité et du Moyen Âge dans la langue de Du mouvement et de l'immobilité de Douve - Archive ouverte HAL Access content directly
Journal Articles Styles, Genres, Auteurs Year : 2015

Une dialectique du temps : inscriptions de l'Antiquité et du Moyen Âge dans la langue de Du mouvement et de l'immobilité de Douve

(1)
1

Abstract

Pour Édouard Glissant et toute une génération de poètes, lecteurs contemporains de la parution du recueil de Bonnefoy, Du mouvement et de l'immobilité de Douve, « Douve nous apparut comme le premier texte d'un poète de notre génération qui affirmait sans affirmer que la poésie est connaissance » ; « ce fut le premier livre de poésie que nous ayons élu à la fois comme total et si peu totalitaire, et il nous fut évident que le corps de Douve, objet de poésie, obscur et illuminé, divinisé et sans cesse recomposé s'y révélait un et transfiguré par la multiplicité qui le traversait 1 ». Édouard Glissant montre alors comment cette transfiguration se fait dans l'instant, où seule se produit la connaissance. Pourtant, cet instant s'inscrit dans une profondeur d'un être au monde qui se rapporte à l'Histoire. Le recueil s'ouvre sur une citation de Hegel qui incite à une lecture dialectique de l'oeuvre. Dans la philosophie hégélienne, l'instant, le temps parcellaire, est un avatar du temps universel. La poésie d'Yves Bonnefoy, par ailleurs jugée anti-conceptuelle, concrète 2 , sans qu'elle soit accessible d'emblée, inscrit ce temps universel dans son rapport au monde. Je propose de réfléchir aux traces et aux modalités de cette inscription, là où nous concevons le terme de dialectique comme une mise en tension des strates culturelles et historiques, plus qu'une mise en opposition. En d'autres termes, comment cette inscription produit-elle une alchimie du temps présent ? Plusieurs périodes littéraires se font écho 3 , mais je m'intéresserais à celles qui façonnent nettement la langue. Pour cela, nous analyserons quelques tours où nous paraît résonner la langue latine, puis nous réfléchirons à l'inscription d'un imaginaire médiéval comme lieu d'où la présence, le rapport au monde peuvent advenir poétiquement.
Fichier principal
Vignette du fichier
bédouret Douve Bonnefoy.pdf (507.66 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02061854 , version 1 (08-03-2019)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02061854 , version 1

Cite

Sandrine Bédouret-Larraburu. Une dialectique du temps : inscriptions de l'Antiquité et du Moyen Âge dans la langue de Du mouvement et de l'immobilité de Douve. Styles, Genres, Auteurs, 2015. ⟨hal-02061854⟩

Collections

UNIV-PAU ALTER
66 View
272 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More